Secrets in the Bible

Le secret principal

Qu’une société qui ne vit pas en harmonie soit finalement destinée à s’autodétruire est, sans aucun doute, la leçon la plus importante que l’humanité doit apprendre. Alors que les intelectuels –scientifiques, philosophes, politiciens et théologues– ignorent cette réalité, la Genèse, le premier livre de l’Ancien Testament, la reconnait: il raconte que dix générations après avoir mis fin à l’harmonie (le Paradis), nos ancestres se sont autodétruits presque en entier (Le Déluge Universel).

Après cette catastrophe, l’évolution a commencé de nouveau. Les survivants continuèrent à vivre comme avant: ils continuaient à vivre en conflit entre eux et avec l’environnement, et c’est pour cette raison que nous nous trouvons aujourd’hui de nouveau proche de notre autodestruction.

Pour éviter notre autodestruction, nous devons établir une société harmonieuse. Comme la Genèse nous informe que nos ancestres ont mis fin à l’harmonie pour goûter au fruit interdit, demander la raison pour laquelle nous avons des conflits signifie la même chose que demander à quoi se réfère le fruit interdit. Par ailleurs, le Genèse peut aider à éviter notre autodestruction.

Beaucoup de gens suppose que le fruit interdit est une métaphore. Ils ne se rendent pas comptent que réellement il se réfère à un changement dans notre diète car a) ils ignorent qu’Adan et Eve étaient des végétariens avant leur expulsion du Paradis, et b) ils associent le fruit à une pomme et il n’y a rien de mal à manger ce fruit. Néanmoins, la Genèse, ne dit pas que le fruit interdit soit une pomme. Le fruit interdit ne s’est convertit en une pomme que lorsque des artistes chrétiens ont commencé à représenter les histoires bibliques.

Pour vivre en harmonie, nous devons apprendre de nos expériences. Si nous ne le faisons pas, nous commettrons par la suite, de nouveau les mêmes erreurs. Par ailleurs, l’harmonie exige une bonne perception de la réalité –c’est ce qui nous permet de voir la façon dont nos actions affectent le monde dans lequel nous vivons– et qu’est ce qui perturbe la percéption de la réalité, mais les drogues qui nous font concentrer sur certains aspects, alors que nous en ignorons d’autres? Il y a un arbre, l’Arbouse, (Arbutus Unedo) dont les fruits fermentent quand ils sont encore sur l’arbre et qu’ils contiennent de l’alcool. Ainsi, le fruit interdit peut être une métaphore sur les drogues.

Le fruit défendu a provoqué une réaction en chaîne. C'est pour cette raison qu’il est si difficile aujourd’hui de découvrir ce à quoi on se réfère. A cause des fruits interdits, les gens ne se comportaient plus correctement (c’est por les drogues que nous donnions tant d’importance à nos désirs, que nous ne donnons pas l’importance suffisante à la façon dont on les obtient). Ces comportements provoquent des traumatismes qui sont souvent transmis d'une génération à l'autre. Et comme les traumatismes affectent aussi notre perception de la réalité, cesser de prendre des drogues ne suffit pas à rétablir l'harmonie. Pour rétablir l'harmonie, nous devons tenir compte de tous les changements qui se sont produits depuis que nos ancêtres ont commencé à «faire les imbéciles» avec les drogues.